Un peu de sexe, bande de dégueulasses.

Publié le par Sam


  Si Fabien nous parle dés son premier poste de « fesses », de « seins », c’est que ce jeune est attiré, comme tout le monde, par la reproduction sexuée. Et c’est bien normal, puisque c’est le mode de reproduction de notre espèce. Mais la sexualité n’est pas le premier mode de reproduction des êtres vivants. La sexualité a été inventée après la reproduction asexuée, à l’identique, des premiers êtres vivants. Alors, quels avantages à la sexualité (en plus de l’orgasme, bien évidemment)?
  Permettant un brassage génétique constant, elle permet aux espèces animales d’avoir survécues au conditions extérieures. En effet, une reproduction asexuée ne donne que des individus strictement identiques (des clones), même si les mutations génétiques naturelles tendent à changer leur capital génétique. Et donc, si une condition du milieu change, aucun ne survit. Alors qu’avec la reproduction sexuée (miam les seins, miam les fesses), il restera toujours une petite sous-population d’individu qui aura le nouveau capital génétique minoritaire pour résister.
  Enfin voilà, ce qu’il y a d’intéressant, et ce dont je voulais parler, c’est la reproduction asexuée chez les animaux plus développés que les micro-organisme ou les plantes. C’est la parthénogenèse.
  Car oui, il existe des lézards, un serpent, et quelques salamandres dont la population se compose exclusivement de femelles.
Concernant les serpents, il n’existe qu’une espèce parthénogénétique : le Typhlops commun. Le serpent adulte pond des œufs déjà féconds, sans avoir besoin de s’accoupler. Pas de photo de ce Typhlops commun, mais pour vous montrer à quoi ressemble un membre de la famille des Typhlopidés, voilà le seul représentant Européen, le Typhlops vermicularis :

Beaucoup mieux connu,  le cas des lézards du type « Whiptails », vivant dans le sud-ouest des Etats-Unis et le nord du Mexique. La parthénogenèse chez ces lézards est rendue possible par la polyploïdie (le fait d’avoir plusieurs fois le même stocks de chromosome). Même sans mâle, les femelles ont besoin d’être « stimulées » (pas besoin de t’expliquer, hein) par une autre femelle. Le comportement de chaque femelle dans ce rite est défini par leur taux d’oestrogènes (hormones femelles). Faible taux  = en dessous, fort taux = en avant la brouette. Ce stimulus sexuel permet d’avoir une plus grande fécondité.

Et cela laisse à réfléchir sur la société humaine et la place de la femme. En effet, d‘un point de vue complètement « science fictionnel réaliste », et grâce au clonage, on peut imaginer une société humaine complètement féminine. Alors que le contraire (que des hommes), eh bah non. Car si on peut se passer de sperme (car n’importe quel noyau de n’importe quelle cellule est utilisable pour le clonage, sauf les gamètes mâles), on ne peut se passer d’ovule. Pas encore.

Sinon, histoire de vraiment parle de sexe, petite anecdote lue dans « Ca m’intéresse » :

« Je me suis réveillé portant un préservatif sans savoir ce qui s’était passé avant ». »Alors que nous faisions l’amour, j’ai entendu mon mari ronfler bruyamment. ». Ce type de témoignages, rapportés par l’hebdo britannique, est caractéristique de la sexsomnie, variante du somnanbulisme. Les victimes ont une activité sexuelle, parfois violente, pendant leur sommeil et n’en garde ni souvenir ni rêve ! la plupart sont embarrassés à l’idée de venir consulter ou participer à des tests. Or, comme le souligne la journaliste Jessica Marshall, un diagnostic précis est nécessaire, car ce trouble peut être invoqué pour des hommes accusés de violences sexuelles. »

C'est pas hyper bien écrit, mais c'est normal, je suis troublé par cette image de femme.

Publié dans allthatwewant

Commenter cet article

agathe23 01/04/2009 18:36

hihi, plus besoin de mec, on fait des bébé avec notre chérie!! youpiiiii!Et non, ce n'es pas pour tout de suite Oo

Fabien 30/11/2006 15:46

ATWW = le blog que t'apprend des choses dedans petit nerd inculte
 

Chacha 30/11/2006 11:01

Vous voyez les hommes, on peut très bien se passer de vous! Mais j'aurais du mal je crois...

r_e_mi 29/11/2006 20:23

DAMN! ma mère sur le net.