I like my neighborhood I like my gun

Publié le par diane

Alors là je vais parler des voisins. Cette catégorie de gens qui ont été envoyés sur terre pour vous faire chier. Ça doit être une question de karma. Parfois on a des voisins discrets et même sympas, parfois on a des putains de chieurs qui nous pourrissent la vie. J’ai dû faire quelque chose de très mal moi cet automne parce que depuis noël j’ai le pire voisin du monde.
L’année dernière je me plaignais de ma vieille voisine du dessus qui a pour seul inconvénient une horloge-coucou qui fait « coucou » toutes les heures et demi-heures. J’avais une voisine de palier discrète. Une opticienne qui faisait peu de bruit, couchait avec son mec tous les dimanches soirs à minuit et demi et ce pendant maximum un quart d’heure. C’était rigolo et convivial comme le film érotique de m6 au même moment.
Aujourd’hui les choses ont bien changé. L'opticienne est partie et son remplacant est une sorte de fils de pute d’une vingtaine d’années qui a pour seuls hobbies la drogue et le sexe.
Ca a commencé un matin de décembre, j’étais contente d’avoir un nouveau voisin plutôt pas mal. Certes il avait une écharpe rouge et un bonnet bleu ciel avec des petits cœurs roses mais les fautes de goûts ça arrive à tout le monde. Dès le premier jour, j’ai découvert qu’il avait une voix assez grave me permettant d’entendre absolument tout ce qu’il disait. Les jours suivants, il est devenu directement moins attrayant étant donné qu’il ne raconte que de la merde.



La première nuit après son emménagement définitif, j’ai eu la joie d’être réveillée vers 4h du mat par un cri strident avec un ton assuré : « ALLLEZZZ ON S’FUME UN P’TIIIIT PEEEET ».
Ok. Je me suis dit que c’était la joie d’être enfin indépendant, avoir un appart en plein centre de Paris, il devait vouloir fêter ça. En réalité il crie tout le temps en toutes circonstances. Même tout seul. Cet homme s’auto-apostrophe avec des « YES MAN » ou  des « MAIS OUAIS MEC » . Il est très fort.
Au départ une chose était sûre : ce garçon fume du shit. Il en parle et en parle encore. J’ai vécu ses crises de manque de petit-bourgeois au téléphone avec un pote « MOI AUSSI J’EN PEUX PLUS IL ME FAUT UN BOUT PUTAIN IL RÉPOND PAS AHMED C’EST VRAIMENT UN BATARD, VIENS ON VA RUE DE GRENELLE ON EN TROUVERA LÀ BAS ». Ah bon ? On trouve du shit rue de Grenelle ? Je savais pas et je m’en fous un peu en fait.



A part le fait qu’il faisait monter des personnes louches le dimanche probablement pour pallier à ses crises de manque légèrement surjouées, j’avais pas grand chose à lui reprocher sans compter le soir où il a voulu rivaliser musicalement avec moi en mettant le plus fort possible « Don’t mess with my man » en repeat pendant 2h.
Ça + le bonnet m’avaient fait déduire qu’il était probablement gay. (J’oublie aussi le jour où je l’ai vu dandiner du cul en sortant du métro dans un jogging en lycra bleu ciel). Comme s’il avait compris mes doutes, il a décidé de me prouver le contraire. Ça a commencé un après-midi avec une vieille amie à lui prénommée Marie. J’ai tout entendu. Du « MAIS IL EST SUPER TON APPART !!! » dit façon bourgeoise du seizième aux gémissements façon bourgeoise du seizième qui en disaient long sur ce qui était entrain de se passer à côté. À ce moment-là, ça allait encore.
J’ai compris que mon voisin était un vrai batard quand, une fois Marie partie, il téléphone à un pote et hurle « OUAIS ON A REMIS Ça AVEC MARIE ON A REMIS LE COUVERT YES MAN AHAHAHAH » (éclat de rire débile comme il sait bien les faire).
Je n’ai malheureusement jamais revu (re-entendu Marie). A la place, une anglaise a débarqué pendant un week-end. Mon voisin a alors substitué l’anglais au français et du classique à Don’t mess with my man. Ils ont couché ensemble le soir pendant que j’essayais désespérément de retrouver mes écouteurs d’ipod. Je n’ai plus eu de nouvelles de l’anglaise si ce n’est un coup de fil de mon voisin à un de ses potes disant : « OUAIS JE LUI AI FAIT UN TRUC ROMANTIQUE J’AI BOUGÉ LA TABLE ET TOUT MAIS PUTAIN T’AURAIS VU SES SEINS ILS ÉTAIENT ÉNORMES ».
Je précise tout de même qu’à la base, je n’en ai absolument rien à foutre de sa vie. Si je pouvais ne rien entendre ça m’arrangerait, je suis pas là à coller mon oreille au mur mais je subis la chose et ça m’épuise nerveusement. D’ailleurs, le pire est à venir.
Un soir en rentrant du travail, j’entends qu’il parle à une meuf qui éclate de rire toutes les minutes.  Le gloussement répété étant un signe que la fille est toute disposée à avoir une relation sexuelle, je craignais le pire. Évidemment, ça n’a pas manqué, j’ai été réveillée dans la nuit par des cris et des gémissements de grosse nymphomane. J’utilise ce mot à bon escient, je sais ce que je dis puisque je vis pratiquement avec elle depuis deux semaines. Ca fait plus de 15 jours qu’elle passe 22h/24 chez lui (je pense que le reste du temps elle rentre chez elle pour faire caca). J’entends des objets tomber, des canapés et des lits grincer, des tables bouger et toujours cette vieille pute qui hurle. Ca n’arrête pas. Ca me réveille à 5h du matin, ça m’accompagne quand je me prépare pour aller bosser à 7h, ils en sont toujours au même point quand je reviens à 19h et ça dure jusqu’à minuit. J’ai tout essayé. Soir 3, France Europe Express, la matinale de France Inter, Sefyu ou Van Halen à fond, rien ne les arrête et j’entends ses cris même avec mes écouteurs. Je suis nerveusement à bout. Je voudrais qu’ils meurent, ce qui va bien finir par arriver à ce rythme.



LA MORALITÉ COLLECTIVE DE CETTE HISTOIRE PARTICULIERE
-    Il existe des garçons qui portent des joggings bleu ciel en lycra moulant et aiment les femmes
-    On trouve du shit rue de Grenelle
-    Des gens écoutent encore Don’t mess with my man en 2007
-    Une fille qui glousse à tout ce que dit un garçon alors même qu’elle est sobre veut forcément coucher avec lui et est potentiellement une grosse nympho
-    Il est nécessaire de ménager ses voisins pour ne pas les pousser à bout et les amener à publier votre vie privée sur Internet

Publié dans allthatwewant

Commenter cet article

Emilie 06/01/2008 11:46

Tu devrais l'enregistrer.

jean-christ 04/09/2007 17:42

Ho là là, qu'est que c'est drôle..."enfin, pour nous lecteurs".
C'est formidablement conté. Bravo !!!

phoenix_striker 06/08/2007 22:57

Superbe article et blog très amusant, merci!

Natafly 22/03/2007 18:27

J'ai juste envie de dire merci...
Bientôt la sortie d'un petit recueil de nouvelles ?

Jm 06/03/2007 22:06

style amusant